Orientalisme couture lors du défilé Andrei V

Orientalisme couture lors du défilé Andrei V


Les voiles voluptueux font le tour de la courbe de mes yeux, la chaleur lourde m’enivre et m’emporte en Orient. Du Maroc à l’Iran en passant par l’Égypte, je vous décris mes impressions du défilé de Andrei V Couture.

Pour son premier défilé, c’est sans nul doute un projet mature mené à bien par Denis qui arrive à peine à l’aube de ses 18 ans. Passionné par la mode depuis ses 6 ans, Denis rejoint Juliette F création implantée à Saint Germain-en-Laye, après un baccalauréat professionnel en couture.

C’est sur le thème du Harem que le jeune créateur Denis nous ouvre les portes sur son travail largement inspiré du film Angélique et le Sultan.

Il nous présente une collection en crêpe georgette et en jersey, des matières nobles travaillées avec grand soin. Rien n’est laissé au hasard. L’air désinvolte des mannequins, mises en beauté par MAAP, le tombé du tissu ou les couleurs chaudes; tout dans cette collection nous rappelle l’opulence du charme oriental.

Le soutien inconditionnel de sa mère, Hélène Béchet semble être à l’origine de l’ouverture d’esprit et de la passion de Denis.
Il me confie la place importante qu’occupe la musique dans son travail préparatoire, qu’il effectue souvent de nuit. Ce sont des voix de femmes aux tonalités graves et sensuelles telle celle de Sia qui ont inspiré Denis pour cette première collection. Mais l’artiste est visionnaire et pense déjà sa prochaine collection qui portera sur le thème des tribus Maasaï. Derrière ce nouveau projet, une muse, qui défile pour Denis et réveille sans conteste la beauté sauvage africaine.

Cet article est, j’y compte bien, le premier d’une longue série grâce au talent et à la passion de Denis. Les Corsettes vous feront part de son évolution, car c’est avant tout un réel plaisir d’assister au lancement d’un artiste.

 

Crédits photos: NephilimK

+ There are no comments

Add yours